ON DIT QUOI NATHALIE ?

Au regard de l’ampleur conversationnelle prise par l’affaire dans la sphère sociale et médiatique locale, et après avoir longtemps méprisé par arrogance intellectuelle non justifiée, le désormais-phénomène-Nathalie-bidule et consorts, j’ai enfin pris du recul et de mon temps pour interroger des regards divers sur cette affaire, et je puis enfin me prononcer en toute impartialité en posant 5 questions:

1- Est-ce que Nathalie-Bidule-et-consorts est belle ?

Qui oserait en douter ? La finesse des lignes et l’harmonie de ses traits donnent à son visage tout le charme et la grâce que les yeux d’homme furètent et les yeux de femmes toisent ; les uns par le désir, les autres par l’envie en tous les cas suscités par l’admiration. Sous ce rapport, oui c’est un mannequin à la plastique exemplaire. Je vous l’accorderai même, si vous l’érigiez en beauté paradigmatique.

2- Est-ce que Nathalie-Bidule-et-consorts est appréciable ?

Comment une femme sortie de l’anonymat avec fracas en passant par la petite porte de l’infidélité, la luxure et autres petits plaisirs que nous aimons bien en chambre mais pas en public, peut-elle tirer parti de l’humiliation pour se faire une place dans ce monde de loups et de requins ?
En choisissant de mépriser ses humiliations, elle a su dépasser les limites que lui imposait sa condition initiale de croqueuse de diamants passive pour devenir acteur de sa vie. Oui c’est appréciable. Il faut féliciter cette brave dame qui se bat comme un homme pour ne plus être humiliée par lui.

3- Est-ce que Nathalie-Bidule-et-consorts est un modèle d’entrepreneur ?

Il est trop tôt pour ne serait-ce qu’y penser. Une étude récente de l’Institut National de la Statistique montre que 40% de PME décèdent avant la 7e année d’existence. Son entreprise ou ses entreprises n’ont pas encore traversé cette phase délicate pour que l’on considère, notre brave mannequin comme un exemple à suivre en matière d’entrepreneuriat. Elle ose c’est déjà cela, pour le reste, nous ne pouvons que répéter avec l’aveugle : « On verra bien » !

4- Est-ce que Nathalie-Bidule-et-consorts est influenceuse de référence ?

Alors voici une épineuse question qui divise les professionnels, elle divise également les universitaires, elle divise même les fans. En réalité, elle dérange.
Si on considère l’influence par la sphère de visibilité, ce qui serait très réducteur et manquerait totalement d’ambition, alors on peut établir qu’à partir de 50 mille suiveurs nous sommes influenceurs.
Mais influencer c’est amener quelqu’un à agir et penser différemment, sur les 50 mille suiveurs combien pensent suivant les recommandations du gourou Nathalie-Bidule-et-consorts ? Quelle marque peut attester de l’efficacité de cette influence ?
Outre plus, nous avons mené une petite enquête sur le nom Nathalie-Bidule-et-Consorts pour savoir à quoi était associé ce nom dans l’imagerie populaire actuelle. Pour le moment 60% de répondants l’associaient encore au champ lexical ayant trait à ce qui la révéla au grand public. Un champ lexical pas très glorieux donc. En revanche 40%, et le chiffre progresse, commencent déjà à l’associer à des valeurs sociales moins polémiques.

5- Est-ce que Nathalie-Bidule-et-consorts peut enseigner sa recette ?

<p value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80">Etant encore en apprentissage autant sur l’influence que sur l’entreprenariat, n’ayant pas encore tout à fait exploré les hauts et les bas de ces domaines, il serait fort prétentieux de lui attribuer des vertus pédagogiques et des talents de transmission d’une recette de succès qui doit encore faire ses preuves.<br>En conclusion, Nathalie-Bidule-et-Consorts doit encore travailler, et il est urgent qu’elle ait l’humilité de décliner des invitations n’ayant pour but que de caresser son égo publiquement et odieusement endolori.Etant encore en apprentissage autant sur l’influence que sur l’entreprenariat, n’ayant pas encore tout à fait exploré les hauts et les bas de ces domaines, il serait fort prétentieux de lui attribuer des vertus pédagogiques et des talents de transmission d’une recette de succès qui doit encore faire ses preuves.
En conclusion, Nathalie-Bidule-et-Consorts doit encore travailler, et il est urgent qu’elle ait l’humilité de décliner des invitations n’ayant pour but que de caresser son égo publiquement et odieusement endolori.

Auteur : cheikhkemittsimi

Expert en marketing et communication, Thibault Marcel (Cheikh Kemit) Tsimi est aussi enseignant dans des instituts universitaires camerounais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s