M. TSIMI, MON COUP DE CŒUR DE LA TOILE (Facebook)

Murielle Damy est une jeune étudiante de l’ESSEC de Douala. Dynamique, empathique et soucieuse de servir l’humanité, Elle pense que chaque être humain regorge d’un potentiel énorme qui n’attend que à être développé. Son credo: « Ose Et Amuse Toi « 

Elle témoigne.

Les réseaux sociaux ont cet énorme avantage qu’ils nous font voyager sans se déplacer, en nous emmenant à chaque fois vers des destinations inconnues (nouveaux amis).

Cela faisait environ 1 an que je suivais Monsieur TSIMI sur la toile, de prime abord j’avais été séduite par  la qualité et la rigueur de ses posts.

Mais sous ces textes très métaphoriques et  la casquette du Mr «  No Care » qu’il affiche sur les réseaux sociaux, on peut remarquer qu’il est un mordu de la religion, de l’écriture, du marketing et de la liberté d’expression.    Le hashtag présent sur toutes ces publications attisait ma curiosité de jour en jour.  #AnnonciateurDuBienAVenir 

Quel message essaye-t-il de transmettre ? Ce monsieur serait-t-il un prophète ? Quelle surprise future nous réserve-t-il ? Aimerait-il partager sa vision avec les plus jeunes ? Naturellement pour avoir une réponse claire et précise il était  nécessaire de faire une rupture avec le virtuel et d’avoir une longue discussion  avec la personne physique.

Thibault_CD-©NTB

Sourire permanent aux bouts des lèvres, jamais sans son «chapeau bateau » (marron, bordeaux, noir etc.) en fonction de son humeur. Monsieur TSIMI  fait partie de ces trentenaires qui ont compris que les problèmes se résolvent à la racine. Par conséquent le problème majeur des africains proviendrait  de l’absence  des courants de pensée.

Cet homme à la moustache bien entretenue est un non –conformiste, au sarcasme original avec une philosophie de vie que je qualifierai  de  particulière.

L’on aurait beau essayer de comprendre ses mécanismes psychiques mais l’on en ressortirait bredouille. Demandez-lui ce que révèle sa marque déposée sur les réseaux sociaux, vous serez alors stupéfait face à la logique de sa pensée et la profondeur de ses réflexions.

Entre ses chroniques dans le domaine du marketing et celles de l’actualité camerounaise, Monsieur Tsimi se définit comme un être qui a su dompter son esprit pour en exploiter l’infini potentiel.

 

Ce qu’en dit M. Alex Siéwé

Quand je lisais Cheikh Kemit, grand ‘sabitout’ devant internet, cela avait le don de m’agacer. En plus de sa réputation de sale gosse mal élevé.

Et puis j’ai rencontré Thibault Tsimi. Repentance ou rédemption ?

Seul Allah le sait. Il y’a en lui une forme de dandysme, une mise en scène de lui-même. C’est un esprit libre, un non-conformiste, un spécimen de l’Afro-pop culture, qui veut être à la pointe, branché.

Avec lui tout se fait dans la vitesse, le bordel. Pourquoi un mec qui lit, écrit des poèmes, élève des escargots et réfléchit autant n’aurait pas le droit de sortir le soir avec de jolies filles et des vêtements flamboyants?.

Sa philosophie consiste en quelques préceptes simples, à consigner immédiatement dans un self-help book postmoderne: « il y’a bien plus dangereux que le diable: c’est notre ego. Satan peut aller se rhabiller.

#AnnonciateurDuBienÀVenir  »
Il cultive un faux air rebelle, tout en étant aux manettes de chroniques truculentes et généreuses sur les réseaux sociaux. Ça fait du buzz. Il ne s’est pas trompé d’époque. D’où lui viennent ses tripes froides ? Aucun psy ne lui posera la question, il n’en a pas besoin.

Les Tsimi semblent des gens à l’aise. Mais pas de fortune. Ni de revers de fortune. On dirait que chez eux, on n’hérite rien, on dépense tout. Surtout les mots. Chez Thibault ils ne partent pas toujours en fumée, produisant parfois des slogans qui entreront au Panthéon d’un métier pratiqué avec la foi d’un charbonnier.


Pourtant pas d’empreinte de racines apparentes, malgré un patronyme marqué, pas de ces mots forgeant un sentiment d’appartenance qu’on entend tout en bas ou en haut de l’échelle sociale au Cameroun. Il est devenu le miroir concave des débats de fils de pub… »jamais sa langue dans sacoche » dans un métier aux valeurs en pleine dislocation.

Troublant bonhomme ! 

16708725_10155347094964672_6647357362453692989_n